>Le site de la semaine: Delicast, des milliers de web-radios en un clic… sauf pour Mac!

>

Parmi les nombreux sites dédiés au référencement de radios, télévisions, podcasts et autres contenus audiovisuels en ligne, dont les célèbres et déjà quelque-peu vénérables Shoutcast, Live 365 et Vtuner, voici venu dans ma vie d’internaute, depuis quelques jours en tout cas, un certain service du nom de Delicast, avec ses 1371 web-TV et près de 4000 radios à l’heure où j’écris, à en croire leurs statistiques officielles du moins.

S’agissant plus particulièrement des web-radios, il n’y aurait donc, en apparence, pas vraiment de quoi se vanter d’avoir réinventé le live streaming à l’heure où l’on dénombre en moyenne près de 20 000 serveurs Shoutcast et quelques dizaines de milliers de stations diffusées par les soins de Live365, pour m’en tenir aux deux sites que je consulte le plus souvent. Mais en apparence seulement, car, de toute évidence, rien ne sert de se fier exclusivement à la quantité et aux données statistiques brutes dans un univers aussi diversifié et personnalisable que le monde du son et de la musique, où seule la qualité et le contenu des programmes ou des œuvre garantissent, in fine, la satisfaction totale et durable des auditeurs!
C’est pourquoi, tel un rédacteur chevronné de « 60 Millions de Consommateurs » pour qui l’art de comparer des produits et de les pousser dans leurs derniers retranchements pour en éprouver les limites n’a plus guère de secrets, je m’empresserais d’ajouter aussitôt que contrairement au site de Shoutcast, dont la réactivité, l’attrait et la fiabilité des résultats de recherches dépendent considérablement de l’heure ou des saisons (difficile, parfois, de se connecter ou de voir un serveur apparaître dans la liste des stations aux heures de pointe européennes et américaines, pendant les vacances, etc.), et à l’inverse de Live365, qui, même en 2007, semble encore avoir un peu de mal à comprendre qu’une recherche de radios par artistes ou par titres de morceaux ne suffit pas à combler les attentes des mélomanes avertis et qu’un classement par genre ne serait donc pas du luxe, Delicast se caractérise, quant à lui, par un accès très rapide aux différentes pages / rubriques du site, un temps de latence des plus faibles entre deux flux et un référencement, à la fois pertinent et fiable, par pays, genre, débit et norme de compression, de quoi repérer, par exemple, des radios polonaises de jazz qui n’auraient pas eu la bonne idée de programmer du John Coltrane dans les 2h qui suivent… Et qui plus est, leur service est totalement gratuit, quasiment dépourvu de pop-ups ou autres publicités envahissantes et présenté sous la forme de pages extrêmement claires, accessibles et bien structurées!

Seul ombre au tableau, de la taille de cette extension de RAM que je viens d’installer dans mon joli petit iMac… (eh oui: je sens jusqu’ici les Windowsiens parmi vous frétiller d’impatience à l’idée de lire ce qui suis, mais je me dois tout de même d’être assez fairplay pour vous l’annoncer sans plus de détours): étant donné que les liens pointant vers les divers flux ont été écrits de manière à pouvoir écouter ces derniers directement dans Internet Explorer, et par conséquent, sans devoir ouvrir séparément Windows Media Player, Realplayer et Quicktime, seuls les contenus Quicktime sont lisibles sans grande difficultés sur un Mac sous OS X Leopard, alors que les flux Real et WMA peinent à s’ouvrir ou s’avèrent carrément illisibles, aussi bien avec Flip4Mac que VLC et autres players open-source extérieure à la « planète Apple » stricto sensu… Ce qui m’a obligé, pour le coup, à faire reprendre un peu de service à mon bon vieux portable Dell pendant que mon Leopard se désolait de ne pas pouvoir bondir par monts et par vaux jusqu’au bout de la nuit… C’est, d’ailleurs, d’autant plus regrettable que les liens, pour inopérants qu’ils soient fréquemment sur Mac OS X, fonctionnent en revanche à merveille sur l’OS auquel ils sont destinés, et que je n’ai pas encore détecté d’erreurs de référencement sur Delicast, ce dont l’équipe de Radioshift, alternative logicielle sérieuse mais payante de Rogue Amoeba pour Mac OS, ferait bien de s’inspirer occasionnellement au lieu de nous présenter mes amis pragois de Radio 1 comme les fers de lance de la culture alternative lituanienne…
Reste encore, pour conclure ce rapide tour d’horizon, à signaler un défaut commun à tous les Os, à savoir que Delicast, lui aussi, fait partie de ces innombrables services qui ignorent souverainement les formats Ogg-Vorbis et AAC/AAC+, de quoi exclure d’emblée certains contenus destinés notamment aux connexions à bas ou moyen débit du fait de leur excellent rapport qualité/bande passante et conseiller aux habitants de régions périphériques de continuer à consulter les pages de Shoutcast ou de Vtuner pour trouver leur bonheur!

A suivre, en tout cas, et bonne écoute / lecture d’ici là!!!

Christian Knoll

Explorateur d'idées, de sentiments, de mots et de musiques, amateur d'échanges et de voyages, je propose à vos méninges et à votre coeur de m'accompagner sur les autoroutes de l'information, de la communication, du langage et des arts !

Un commentaire

  • >Excellent article! Voilà qui change un peu de tous ces posts dont les auteurs passent leur temps à décortiquer les derniers rebondissements de la palpitante existence de Fréquence 3 ou Radio 404…!Cela dit, comme les liens 100% Windows Media sont finalement plus rares qu’il n’y paraît chez Delicast (la plupart renvoient en réalité à des fichiers « .M3U »), il existe, pour nous autres maqueux, une solution assez simple et efficiente à la plupart de ces problèmes d’interprétation, à savoir le freeware Fstream de chez Sourcemac, qui prend en charge aussi bien l’OGG-Vorbis que le MP3, l’AAC ou l’AAC+, et qui permet même d’accéder, depuis sa propre interface, aux radios de Shoutcast, Icecast et iTunes, quelle que soit d’ailleurs l’extension de leur fichier de playlist (MP3, M3U ou PLS). De quoi en faire éventuellement le lecteur par défaut pour ce type de contenus pour éviter, justement, que ces fameux fichiers « .M3U » ne continuent à s’ouvrir dans Itunes ou Quicktime, qui ne savent d’ailleurs jamais vraiment quoi en faire, que ce soit chez Delicast ou ailleurs…!Bonne continuation, en tous cas, dans ton exploration du cyberespace radiophonique, et au plaisir de te relire!

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s